L’INFLUENCE BÉNÉFIQUE DES PIERRES

Les pierres ont-elles réellement des pouvoirs extra-ordinaires?

Un peu d’histoire

Un papyrus égyptien datant d’environ 1600 av. J.C. fait référence aux propriétés curatives de certains minéraux et fournit des pistes de recherche quant à leur usage thérapeutique. À cette époque, on faisait porter aux malades, autour du cou, des perles de lapis-lazuli, de malachite et de jaspe sanguin; le mal était censé traverser ces minéraux pour disparaître ensuite. Ainsi, une pratique médicale préférée à l’époque consistait à réduire des gemmes en poudre avant de les mélanger à un liquide et de boire le breuvage obtenu – cette boisson serait-elle le précurseur de l’eau minérale?

Le pape Clément VII, à la fin du XVIème siècle, aurait ingéré un mélange à base de gemmes d’une valeur de 40 000 ducats – soit l’équivalent de plus de deux millions de dollars américains actuels.

Depuis plusieurs millénaires, en Inde, des médicaments ayurvédiques sont fabriqués à base de poudres de cristaux, de cendres de minéraux mélangés à un extrait de fleurs naturelles.

Tout récememment, la Nasa a confectionné des cartes à cristaux constituées de pyramides de quartz vibrant à 7,8 hertz (correspondant à la vibration de la Terre) afin d’aider les astronautes à ne pas perdre leur équilibre loin de la surface de la Terre.

Afin de démontrer comment les pierres ont toujours été utilisées à des fins thérapeutiques, en tout lieu et à tous les moments de l’histoire de l’humanité on peut aussi citer des exemples de l’antiquité grecque, des chamans sibériens et de l’université de Princeton :

Théophraste, philosophe grec (372 – 286 av. J.C.), auteur de l’ouvrage intitulé Lapidibus (Des pierres), allait jusqu’à considérer que, d’un point de vue sexuel, les pierres se distinguent les unes des autres par l’intensité de leur couleur.

Nombre d’idées émises par Théophraste ont été reprises par Pline l’Ancien (23 – 79 ap. J.C.), le philosophe grec était cité par cet auteur de Naturalis historia, son oeuvre encyclopédique.

Marbode, évèque de Rennes, écrivit un lapidaire à usage médical (intitulé De Gemmis) au 11ème siècle.

En 1980, Marcel Vogel, autorité reconnue dans le domaine des cristaux, mena des travaux en laboratoire sur les cristaux liquides qui le poussèrent à approfondir ses recherches dans le domaine de la cristallothérapie. Il constata qu’en projetant une pensée donnée sur un cristal liquide, ce dernier épousait la « forme » de cette pensée. Par exemple, s’il pensait à un arbre, le cristal en se développant prenait la forme d’un arbre.

Actuellement, des études scientifiques rigoureuses menées par la Princeton Engineering Anomalies Research (PEAR) aux USA (NdT: département de l’université de Princeton chargé d’un programme de recherches portant sur les phénomènes paranormaux) semblent corroborer les conclusions de Vogel, à savoir que le psychisme humain peut entrer en interaction avec différents objets et systèmes inanimés.

Comment cela fonctionne-t-il?

Les cristaux ont des propriétés bien étranges mais bien pratiques. Ce sont des cristaux de quartz, par exemple, qui sont au coeur des montres au quartz et des microprocesseurs de vos ordinateurs.

Certains cristaux, et plus particulièrement ceux de la famille du quartz, transforment une contrainte mécanique en énergie électrique telle la tête de lecture d’un électrophone. À l’inverse, ils convertissent également l’énergie électrique en vibrations mécaniques précises, comme dans les écouteurs et les émetteurs à ultra-sons. C’est ce qu’on appelle l’effet piézoélectrique, terme dérivant du mot grec piezo signifiant « presser » - découvert en 1880 par les frères Pierre et Jacques Curie, deux scientifiques français.

Les cristaux sont des formes qui vibrent et peuvent entrer en résonance harmonieuse avec d’autres formes. Pour que ce phénomène

se produise, les deux matières doivent présenter la même fréquence oscillatoire et une harmonique énergétique (Note : les sons harmoniques ont des fréquences multiples du son fondamental, se surajoutant à ce son pour donner le timbre). Imaginez ce qui se produit lorsqu’on fait vibrer près d’un piano ou d’une guitare un diapason accordé sur la note « la » : les cordes qui, sur ces instruments, produisent le même ton captent les vibrations et résonnent alors que les autres ne le font pas. De même, les cristaux vibrent en relation avec le champ biomagnétique humain.

On ne peut voir l’électricité ni comprendre facilement comment elle est générée mais nous pouvons voir ses effets sur les appareils électriques en fonctionnement (on peut aussi en sentir l’effet directement en prenant un choc électrique). De même, des milliers et des milliers de personnes depuis des millénaires ont put ressentir les effets bénéfiques des pierres.

Depuis quelques années on a aussi constaté l’effet des pierres sur les champs biomagnétiques humains grâce à la photographie Kirlian. D’innombrables tests ont démontré une différence entre l’avant et l’après d’une séance de thérapie par les pierres.

La gemmothérapie à l’ère

nucléaire

Il n’y a pas que la Nasa qui utilise des techniques de pointe pour retirer des bénéfices du monde minéral; de nombreuses techniques surprenantes et sophistiquées voient le jour constamment.

La gemmothérapie électronique est une thérapie associée à la technologie de pointe et à la médecine ayurvédique orientale traditionnelle en combinant gemmes, lumière colorée et amplification électronique. Les états pathologiques dans lesquels elle est indiquée sont les suivants : asthme, bronchite, sciatique, psoriasis, eczéma, dépression, allergies et asthénie.

Le traitement consiste, par un dispositif électronique approprié, à faire vibrer les cristaux choisis pour leurs propriétés et leur débit énergétique adéquats. La fréquence vibratoire est réglée en fonction de la pathologie à traiter. Puis cette énergie minérale rayonnante est focalisée sur toute zone corporelle réclamant un traitement, par des lampes colorées spéciales appelées transducteurs minéraux. Quant au sujet traité, il s’assoit ou s’allonge et peut rester habillé. Chaque traitement dure entre 10 à 20 minutes par symptôme constaté. Souvent, une seule séance suffit à fournir au patient le supplément d’énergie dont il a besoin pour que débute le processus autocuratif.

La gemmothérapie électronique utilise des instruments de pointe telles les lampes polychromatiques à cristal, l’électro-cristallographie et la photographie assistée par interface multicontraste (PIM) qui sont tous basés sur les pouvoirs inconcevables des cristaux.

Références de cet ouvrage

Les nombeux tableaux de ce livre sont basés sur les recherches et les expériences de tous les chercheurs mentionnés ci-haut et de bien d’autres aux cours des derniers millénaires. Les sources sont innombrables : de l’Ayurvéda au Nouvel Âge en passant par Hildegarde de Bingen, les guérisseurs amérindiens, le Wicca, le chamanisme, l’alchimie, l’ésotérisme européen et les recettes de grand-mère.

Nous espérons que cette masse de renseignements vous inspirera à faire vos propres expériences et à tirer vos propres conclusions.

La gemmothérapie à l’ère

nucléaire

Il n’y a pas que la Nasa qui utilise des techniques de pointe pour retirer des bénéfices du monde minéral; de nombreuses techniques surprenantes et sophistiquées voient le jour constamment.

La gemmothérapie électronique est une thérapie associée à la technologie de pointe et à la médecine ayurvédique orientale traditionnelle en combinant gemmes, lumière colorée et amplification électronique. Les états pathologiques dans lesquels elle est indiquée sont les suivants : asthme, bronchite, sciatique, psoriasis, eczéma, dépression, allergies et asthénie.

Le traitement consiste, par un dispositif électronique approprié, à faire vibrer les cristaux choisis pour leurs propriétés et leur débit énergétique adéquats. La fréquence vibratoire est réglée en fonction de la pathologie à traiter. Puis cette énergie minérale rayonnante est focalisée sur toute zone corporelle réclamant un traitement, par des lampes colorées spéciales appelées transducteurs minéraux. Quant au sujet traité, il s’assoit ou s’allonge et peut rester habillé. Chaque traitement dure entre 10 à 20 minutes par symptôme constaté. Souvent, une seule séance suffit à fournir au patient le supplément d’énergie dont il a besoin pour que débute le processus autocuratif.

La gemmothérapie électronique utilise des instruments de pointe telles les lampes polychromatiques à cristal, l’électro-cristallographie et la photographie assistée par interface multicontraste (PIM) qui sont tous basés sur les pouvoirs inconcevables des cristaux.

Références de cet ouvrage

Les nombeux tableaux de ce livre sont basés sur les recherches et les expériences de tous les chercheurs mentionnés ci-haut et de bien d’autres aux cours des derniers millénaires. Les sources sont innombrables : de l’Ayurvéda au Nouvel Âge en passant par Hildegarde de Bingen, les guérisseurs amérindiens, le Wicca, le chamanisme, l’alchimie, l’ésotérisme européen et les recettes de grand-mère.

Nous espérons que cette masse de renseignements vous inspirera à faire vos propres expériences et à tirer vos propres conclusions.

La gemmothérapie à l’ère

nucléaire

Il n’y a pas que la Nasa qui utilise des techniques de pointe pour retirer des bénéfices du monde minéral; de nombreuses techniques surprenantes et sophistiquées voient le jour constamment.

La gemmothérapie électronique est une thérapie associée à la technologie de pointe et à la médecine ayurvédique orientale traditionnelle en combinant gemmes, lumière colorée et amplification électronique. Les états pathologiques dans lesquels elle est indiquée sont les suivants : asthme, bronchite, sciatique, psoriasis, eczéma, dépression, allergies et asthénie.

Le traitement consiste, par un dispositif électronique approprié, à faire vibrer les cristaux choisis pour leurs propriétés et leur débit énergétique adéquats. La fréquence vibratoire est réglée en fonction de la pathologie à traiter. Puis cette énergie minérale rayonnante est focalisée sur toute zone corporelle réclamant un traitement, par des lampes colorées spéciales appelées transducteurs minéraux. Quant au sujet traité, il s’assoit ou s’allonge et peut rester habillé. Chaque traitement dure entre 10 à 20 minutes par symptôme constaté. Souvent, une seule séance suffit à fournir au patient le supplément d’énergie dont il a besoin pour que débute le processus autocuratif.

La gemmothérapie électronique utilise des instruments de pointe telles les lampes polychromatiques à cristal, l’électro-cristallographie et la photographie assistée par interface multicontraste (PIM) qui sont tous basés sur les pouvoirs inconcevables des cristaux.

Références de cet ouvrage

Les nombeux tableaux de ce livre sont basés sur les recherches et les expériences de tous les chercheurs mentionnés ci-haut et de bien d’autres aux cours des derniers millénaires. Les sources sont innombrables : de l’Ayurvéda au Nouvel Âge en passant par Hildegarde de Bingen, les guérisseurs amérindiens, le Wicca, le chamanisme, l’alchimie, l’ésotérisme européen et les recettes de grand-mère.

Nous espérons que cette masse de renseignements vous inspirera à faire vos propres expériences et à tirer vos propres conclusions.